Comment préparer sa retraite ? : Les SCPI

scpi

L’investissement dans l’immobilier reste aujourd’hui le moyen préféré des Français pour préparer sa retraite. Il permet de se constituer un patrimoine et d’obtenir des revenus réguliers. Cependant, il existe plusieurs freins, que ce soit le besoin en liquidité ou les difficultés liées à la location. La Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) est une solution intermédiaire intéressante.

FONCTIONNEMENT DES SCPI

En souscrivant des parts de sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), il est possible d’investir dans l’immobilier avec un capital de départ limité par rapport à un investissement immobilier en direct et sans contrainte de gestion, en contrepartie de frais payés à la société de gestion. De plus, si les parts de SCPI sont acquises au sein d’une assurance vie, cela devient un moyen de transmission intéressant. 

Les SCPI sont des organismes de placement collectif dont l’objet est l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier pour le compte d’investisseurs particuliers ou institutionnels. En 2019, les parts de SCPI sont proposées à la souscription pour une valeur variant entre 200 euros et 1 000 euros en moyenne, selon l’Association française des sociétés de placement immobilier (ASPIM). Il faut généralement souscrire un minimum de cinq ou dix parts. La durée du placement recommandée est globalement de dix ans.

SCPI : LES POINTS FORTS

  1. Un accès facilité à l’immobilier tertiaire – Les SCPI permettent d’investir indirectement dans des secteurs difficiles d’accès pour les particuliers comme l’immobilier « tertiaire » (bureaux, commerces, santé).
  2. Un capital de départ limité – Les SCPI permettent un investissement indirect en immobilier sans avoir à mobiliser de fortes sommes, comme c’est le cas pour l’acquisition d’un bien immobilier en direct.
  3. Aucune contrainte de gestion – La sélection des biens, leur gestion et leur revente finale sont confiées à un professionnel de l’immobilier, en contrepartie d’une commission de gestion annuelle payée à la société de gestion.
 

SCPI : LES POINTS À SURVEILLER

  1. Le manque de liquidité – Ce placement étant investi en immobilier, il est considéré comme peu liquide et doit être envisagé dans une optique de long terme.
  2. Un placement risqué – L’investissement en parts de SCPI comporte des risques dont le risque de perte en capital. Les revenus potentiels de la SCPI ainsi que la valeur des parts et leur liquidité peuvent varier à la hausse ou à la baisse en fonction de la conjoncture économique et immobilière. La durée du placement recommandée est de dix ans.

Pour plus d’informations :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.