Comment préparer sa retraite ? : le PER

PER

Le Plan d’épargne retraite (PER) vous permet d’effectuer des versements en optimisant votre fiscalité, tout en préparant un complément de revenus pour votre retraite.


LE FONCTIONNEMENT DU PER

Pour pallier les lacunes des anciens dispositifs, le gouvernement a mis en place des règles communes plus favorables aux épargnants. Tous les nouveaux Plans épargne retraite, individuels ou collectifs, sont ainsi régis par des règles identiques et plus flexibles pour les épargnants :

  • les droits sont facilement transférables d’un produit à l’autre et les frais de transfert, strictement encadrés, sont moins importants,

  • l’épargne volontaire et l’épargne salariale peuvent être retirées à tout moment pour l’achat de la résidence principale ou en cas d’accident de la vie,

  • au moment du départ en retraite, l’épargne volontaire peut être liquidée sous forme de rente ou versée en capital unique ou fractionné, le contrat pouvant continuer à être gérer financièrement.
 

PER : LES POINTS FORTS

  1. Une fiscalité intéressante Pour l’ensemble des nouveaux PER, les versements volontaires peuvent, dans la limite de certains plafonds, être déduits de l’assiette de l’impôt sur le revenu. Au moment de la liquidation, les droits qui en sont issus seront, en revanche, fiscalisés.
  2. Aucun plafond de dépôt Le PER n’a pas de limite de dépôt. Intéressant pour se créer un capital conséquent en vue de sa retraite.
  3. Plus de souplesse Le PER offre plus de souplesse à l’épargnant en lui permettant de choisir parmi : • le versement d’un capital en une ou plusieurs fois,
  • une sortie en rente viagère,
  • ou une combinaison de sortie en capital et en rente
  1. Une gestion sur mesure Vous pouvez bénéficier d’une gestion pilotée adaptée à votre horizon d’investissement (date de départ à la retraite).

PER : LES POINTS À SURVEILLER

  1. Hors cas de déblocage (aléas de la vie et achat de la résidence principale), votre épargne est indisponible jusqu’à votre retraite.
  2. À la sortie, le capital ou la rente sont imposés au barème progressif de l’IR pour les versements qui ont généré un avantage fiscal et au prélèvement forfaitaire unique (PFU) à 30 % sur les plus-values (ou IR).
  3. Le détenteur d’un contrat PER fait face à divers frais tels que les frais d’entrée, les frais de gestion ou les frais d’arbitrage. Il est important de bien les prendre en compte avant de choisir son PER. Attention néanmoins, les frais ne doivent pas être le seul critère de sélection. Il est également important de regarder les garanties telles que la garantie plancher

Pour plus d’informations :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.